DIFFICULTES FINANCIERES

Rappel aux pharmaciens en difficultés les quelques conseils suivants :

NE PAS RESTER DANS SON MUTISME et PRÉVENIR. Il ne faut plus avoir « HONTE » de nos difficultés et prendre conscience que des solutions existent pour répondre à des difficultés temporaires (travaux, baisse de chiffre, …) ou structurelles (achat trop cher, trésorerie trop faible, …) . Soyons courageux et n'ayons plus peur des mots (maux) ...

OSER REGARDER VOTRE SITUATION EN FACE - BANQUIER COMPTABLE

dès les premières tensions et surtout, oser en parler avec votre banquier (vous avez pris conscience du problème), avec votre comptable. Prévenir permet toujours de pouvoir bénéficier d’un accompagnement réfléchi avant qu’il ne soit trop tard. Il existe au sein des banques des services de recouvrement amiable qui peuvent vous conseiller. N’hésitez pas à présenter une demande de financement, une analyse des comptes en amont de difficultés plus lourdes. Votre comptable peut vous aider à défendre un plan de refinancement.

LA MÉDIATION DU CRÉDIT :

sa mission : venir en aide à toute entreprise en recherche de fonds propres ou confrontée à un refus de financement bancaire.

N'hésitez pas à contacter l'URSSAF et RSI dès les premières difficultés.

Des accords d'échelonnement des dettes, de remises de pénalités et d'absence d'inscription de garanties sont possibles.

En cas de difficultés pour régler ses impôts et cotisations sociales, la commission des chefs de service financiers (CCSF) peut accorder des délais en matière de règlement des dettes fiscales et sociales. La démarche est confidentielle et gratuite. Cela permet souvent une prise de conscience de la situation qui peut s'avérer salutaire.

Enfin, le TRIBUNAL DE COMMERCE dispose d'une cellule de prévention

ouverte à tout entrepreneur en difficulté. Il ne faut pas hésiter à les contacter si les problèmes de trésorerie sont récurrents. Cette cellule informe sur les solutions possibles, les pistes à envisager. Déclarer une cessation de paiement, c'est aussi se mettre sous la protection du tribunal.
Même si notre image de nantis en prend un coup, voici les différentes solutions possibles :

LE MANDAT AD HOC :

outil confidentiel mis à la disposition des chefs d'entreprises, l'objectif du mandat est de faciliter la recherche d'un accord à l'aide d'un tiers, médiateur dépourvu de tout pouvoir coercitif. Il peut être demandé par le chef d'entreprise au président du tribunal. Aucune limitation de durée n'est prévue et la mission du mandataire ad hoc se termine soit par un accord avec les créanciers, soit par l'échec de la négociation, soit à tout moment à la demande de l'entreprise.

LA CONCILIATION :

outil de prévention confidentiel. La mise en œuvre de la conciliation fait obstacle aux demandes d'ouverture d'une procédure de liquidation judiciaire ou de redressement judiciaire.

LA PROCÉDURE DE SAUVEGARDE

est ouverte aux entreprises qui, sans être en état de cessation des paiements, justifient de difficultés qu’elles ne sont pas en mesure de surmonter et qui sont de nature à la conduire à un état de cessation des paiements. Le but de la procédure de sauvegarde est la RÉORGANISATION DE L’ENTREPRISE SOUS PROTECTION DE LA JUSTICE afin de permettre la poursuite de l’activité économique, le maintien de l’emploi et l’apurement du passif. Pendant la période d'observation, aux côtés des mandataires de justice désignés, le chef d'entreprise conserve toutes ses fonctions.

LA PROCÉDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE

est une procédure destinée aux entreprises qui sont en état de cessation des paiements mais qui sont susceptibles de présenter un plan pour sortir de leurs difficultés. Elle doit être demandée par le chef d'entreprise dans les 45 jours de l'état de cessation des paiements. Lorsqu'un plan paraît possible, le tribunal ouvre une période d'observation au cours de laquelle un diagnostic de l'entreprise sera réalisé et un plan de redressement préparé. Si ce plan apparaît crédible, le tribunal l'acceptera et les créanciers seront payés dans le cadre du plan de continuation.
Toutes ces dispositions ont pour effet de protéger une entreprise de la LIQUIDATION JUDICIAIRE.

ENFIN, LES CELLULES SYNDICALES RESTENT BIEN SUR A VOTRE DISPOSITION POUR VOUS COMMUNIQUER TOUS LES CONTACTS UTILES ET VOUS AIDER DANS VOS DÉMARCHES, RÉPONDRE A VOS INTERROGATIONS, même les plus douloureuses.

Mentions légales

Le contenu des présentations de ce site sont sous la responsabilité de leurs auteurs.

L'utilisation des documents figurant sur ce site ne dispense en aucun cas les internautes d'exercer leur sens critique vis-à-vis des données présentes, et doit se faire sous leur responsabilité.

Site créé par

Conception graphique et ergonomie : Fabien Leyrissoux

Rédactrice : Catherine Leyrissoux